Que faire pendant un road-trip en Catalogne ?

Pour tout savoir sur l'itinéraire en Catalogne

Si je vous dis : fuet et boudin catalan, tomme des Pyrénées, anchois de Collioure, rousquilles, ça vous parle ? Pas vraiment ? Dans ce cas, je vous emmène dans les Pyrénées Orientales françaises qui fourmillent de choses à voir, à faire, à manger et à boire ! Pour résumer rapidement, la Catalogne nord (la partie française de la Catalogne), c’est 8 domaines skiables, 2 parcs naturels, 1 grand site de France, 16 espaces protégés, 2 sites UNESCO, 5 stations thermales et 10 stations balnéaires ! Dans cet article, vous trouverez tous les sites à visiter pendant votre séjour dans cette superbe région !


Que faire en quelques jours en Catalogne française ?


Les Orgues d’Ille sur Tet

Dans la vallée de la Tet, à mi-chemin entre mer et montagne, c’est un paysage exceptionnel que vous trouverez. Les Orgues surnommées « cheminées des fées » est un site naturel unique près de la rive gauche de la Tet. Formés par les intempéries, les magnifiques reliefs de ces orgues ont été sculptés par l’eau travaillant ainsi les parois de sable et d’argile. Une promenade d’environ 1h00 vous conduira à l’intérieur de ce chef-d’oeuvre de la nature.


Le Massif du Canigou, la montagne sacrée du pays catalan

Au cœur du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, le massif est la porte de deux mondes entre les hautes terres et la plaine du Roussillon dont les contreforts présentent une atmosphère agréable. Profitez du bonheur d’une randonnée au Canigou ou d’une balade en famille à pied, à cheval ou en VTT sur ces terres d’exception. Au cœur du massif du Canigou se trouvez l’ancienne abbaye bénédictine St Martin qui surplombe discrètement la vallée depuis le Xième siècle.


La forteresse de Salses

A 17km de Perpignan, la forteresse de Salses est l’un des monuments les plus visités de la région car c’est un exemple d’architecture militaire unique en Europe. Elle fut édifiée à la fin du XVème siècle pour la défense du royaume d’Aragon et symbolise le premier spécimen de fortification « rasante » où l’on peut observer de loin sans être vu.e. 


Banyuls-Sur-Mer

Station balnéaire, agréable petite ville, important port de plaisance, Banyuls propose aussi de nombreux vins (dont le Banyuls bien sûr !). Hors saison, la ville est tranquille mais en pleine saison, on voit de nombreux / nombreuses randonneurs/euses qui démarrant ou terminant le GR 10. Une halte très agréable !



Les Angles

Fière de sa position géographique atypique sur les hauteurs du plateau du Capcir, la station des Angles vous permet de vous aventurer sur un territoire dépaysant et de passer de merveilleux moments de détente en pleine nature où vous pourrez profiter d’une visite dans le parc animalier ou les animaux sauvages des Pyrénées sont dans leur espace naturel. 


Cucugnan

« Cucuniano » est mentionné pour la première fois en 951. Pendant la Croisade contre les Cathares (1209-1255), les Seigneurs de Cucugnan se joignent à la résistance occitane mais en 1241, ils se soumettent à Saint Louis, alors Roi de France. Le village est détruit à la fin du Xvème siècle mais se réorganise en dessous du château en ruine. A voir dans le village : Le moulin d’Omer (moulin à vent mentionné dès 1692) et sa boulangerie, le théâtre Achille Mir et ses audiovisuels, l’église St Julien et St Basilisse. 


Le train jaune

Dans le covoiturage entre Narbonne et Canet en Roussillon, la conductrice me parle de ce train jaune, qui existe depuis plus de 90 ans, en me disant que c’est une activité très sympa à faire. Ce train reste en effet l’un des symboles du pays catalan et relie Villefranche-de-Conflent (427m) à Latour-de-Carol (1232m) sur un parcours de 63 km en gravissant 1200 m de dénivelé jusqu’à la gare de Bolquère, la plus haute de France à 1593m d’altitude ! On avait choisi l’option road-trip pour cette fois mais le prochain coup, je le fais à coup sûr !


Fort Saint Elme

Le Fort Saint Elme a été construit par l’empereur Charles Quint en 1538. Son architecture en étoile préfigure Vauban. C’est le trait d’union entre le Moyen Age et la Renaissance. Vous découvrirez une vue unique, des collections d’armes anciennes, des expositions et un regard inédit sur l’histoire. Le fort est même privatisable pour des évènements…La plupart des gens ne montent que pour la vue panoramique très sympa. Avec ce beau temps, on comprend 🙂


Céret

Voilà une petite ville où il fait bon déambuler. Chargée d’histoire et de tradition, Céret est connue pour ses délicieuses cerises mais aussi pour son musée d’art moderne, fruit des passages et des séjours des plus grands artistes du Xxème siècle, notamment Picasso, Braque, Gris, Chagall, Matisse, Miro, Tapies, Viallat, Bioulès…


L’anse de Paulilles

Située entre le Cap Béar et le Cap Oullestrell, l’anse des Paulilles est un véritable bijou de la côte catalane. La richesse de son histoire (c’était une ancienne dynamiterie), la beauté de ses paysages, l’esprit du lieu et le parti pris de sa réhabilitation, font de Paulilles l’un des sites les plus appréciés du département des Pyrénées Orientales.


Mosset

Le petit village très tranquille (hors saison du moins) de Mosset est situé sur une petite colline qui permet d’avoir une vue plutôt sympa sur les paysages environnants, en plein cœur de la nature. Pas grand chose à faire ici mais c’est une étape agréable.


Les gorges du Verdouble et le Moulin de Ribaute

Aux abords du village de Duilhac-sous-Peyrepertuse, après une petite escapade sur une route bordée de vignes, les gorges du Verdouble dites « Les Cascades » offrent un spectacle éblouissant dans un cadre pittoresque. Une eau transparente s’y écoule par une succession de cascades, de marmites et de petits lacs naturels creusés dans le rocher. Un barrage, dont il subsiste les ancrages dans le rocher, alimentait autrefois le moulin à blé de Ribaute.


Collioure

Joyau de la côte rocheuse, Collioure est une visite incontournable. Petit port catalan niché à l’abri dans une crique ou viennent se mélanger les eaux de la Méditérranée et les roches de la chaîne de montages des Pyrénées. Se balader dans Collioure, c’est ressentir l’empreinte de nombreux artistes séduits par le village (Matisse, Derain, Braque, Dufy, Picasso, Dali), c’est aussi comprendre l’art de vivre catalan.


Villefranche-de-Conflent

Cité médiévale du Xième siècle, fortifiée par Vauban – architecte militaire de Louis XIV à Louis XVII – (le mec était increvable !), elle est située au pied du Mont Canigou. A l’intérieur de ces fortifications, dans ses étroites ruelles, s’est développée une activité artisanale et commerciale pittoresque. Les remparts encerclant la Cité, le fort Libéria surplombant celle-ci et la grotte sont autant d’incarnations du talent de Vauban. La ville est classée parmi les « Plus beaux villages de France » et au Patrimoine mondial de l’UNESCO.


Le château de Quéribus

Quéribus, perché à 728 mètres, est mentionné pour la première fois en 1020. C’est le dernier bastion à tomber aux mains des croisés français en 1255. Trois plus tard, ce château devient une pièce maîtresse du dispositif défensif français dont le centre de commandement est Carcassonne. Il est d’ailleurs l’un des « cinq fils de Carcassonne » avec Aguilar, Peyrepertuse, Puilaurens et Termes. Reconstruit par les Rois de France à la fin des XIIIème et XIVème siècles, il perd sont intérêt stratégique en 1659. Quéribus est classé monument historique depuis 1907.


Sports et Nature


Généralement, c’est surtout en été que vous pouvez pratiquer du rafting, du canoé, du kayak, du tubing, de l’hydrospeed, de l’escalade et il est possible d’effectuer du canyoning, de la pêche, des randonnées, de la spéléologie, du tir à l’arc, de l’équitation et du trekking sur une période un peu plus longue. Pendant l’hiver, il est possible de faire des raquettes à neige ou de l’alpinisme au cœur des massifs. Dans tous les cas, il est préférable de téléphoner aux nombreuses agences de la région avant de prévoir vos activités. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Office de Tourisme (www.tourisme-canigou.com).


Les 5 « plus beaux villages de France » de la Catalogne nord


  • Mosset
  • Eus
  • Castelnou
  • Villefranche-de-Conflent
  • Evol
  • Castelnou

10 sites naturels de la Catalogne nord (Pyrénées Orientales)


  • La Réserve naturelle Régionale de Nyer
  • Le lac de la Raho
  • Les grottes des Grandes Canalettes
  • Site classé des Bouillouses
  • Les Dosses
  • Plan d’eau de l’Agly
  • Réserve marine de Cerbère Banyuls
  • Site classé de l’Anse des Paulilles
  • Les orgues d’Ille sur Tet
  • La grotte de Fontrabiouse

Les 10 sites culturels remarquables à découvrir en Catalogne nord


  • Le Train jaune
  • La Chapelle Notre-Dame des Anges
  • Le Palais des Rois de Majorque
  • Le Musée d’Art moderne de Céret
  • Le Prieuré de Serrabona
  • Le Musée de la Pré-histoire de Tautavel
  • Les caves Byrrh
  • Le Château Royal de Collioure
  • Le Mémorial du Camp de Rivesaltes
  • La Maison de la Catalanité

Pour plus d’informations



Suivez le blog sur Facebook


Ressources

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.