Les préparatifs avant un voyage en Inde du Sud (1/2)

Les préparatifs avant un voyage en Inde du Sud (1/2)

L’Inde est le pays (avec la Chine) qui caracole en tête du peloton mondial de la croissance démographique et c’est sans doute l’une des choses dont vous vous rendrez compte assez rapidement en arrivant là-bas ! La péninsule méridionale du pays (divisée en plusieurs régions : Goa, le Kérala, le Tamil Nadu, l’Andhra Pradesh, l’Orissa, le Maharashtra et le Karnataka) est vraiment totalement différente de ce que l’on peut trouver dans la partie nord : Des milliers de kilomètres de rivages, des plaines verdoyantes ou encore des plantations de thé perchées sur des collines ! Il existe pléthore d’activités et de multiples plaisirs visuels en Inde du Sud, alors préparons-nous bien pour nous y rendre ! 🙂

carte-inde-du-sud

Quand partir en Inde du sud?

Climat : L’Inde du Sud connait un climat tropical comportant deux saisons : humide (la mousson) et sèche. Cette région subit des températures élevées toute l’année (sauf en altitude) notamment de mai à septembre.

  • Globalement, l’hiver (novembre-février) est la meilleure saison pour visiter le pays, à quelques exceptions près : La mousson au Kérala (début juin et de novembre à début décembre) et dans le Tamil Nadu (novembre et début décembre).
  • La meilleure saison pour visiter l’Inde du Sud s’étend d’octobre à mars. A cette époque, le climat est assez frais et sec.
  • Les îles Andaman, Nicobar et Laquedives connaissent un climat tropical, avec des températures moyennes de 29 degrés (la mousson et les cyclones d’octobre et de novembre sont à prendre en compte également).

inde-du-sud

Les accès à l’Inde du sud

Il existe différentes possibilités pour vous rendre en Inde du Sud. Vous pouvez le faire par la route en venant du Népal par exemple (c’était mon cas en 2009). Je suis passée de Lumbini à la frontière indienne en bus mais je suis restée plusieurs semaines dans le nord avant d’aller visiter le sud, ce n’est donc pas la meilleure option si vous n’avez pas beaucoup de temps. Transiter par d’autres pays voisins, comme le Bangladesh par exemple, n’est même pas à prendre en considération, surtout illégalement. Le poste frontière entre le Myanmar et l’Inde est fermé depuis juin 2017 (mais c’est susceptible d’évoluer). La situation la plus courante si vous souhaitez aller en Inde depuis l’Europe (ou l’Asie ou les Amériques), ce sera donc de prendre un billet vers Delhi (pour l’Inde du nord) ou Bombay et Chennai (pour l’Inde du Sud) et ensuite prendre un vol intérieur ou un train/bus de nuit pour vous rendre où vous souhaitez aller. De nombreuses compagnies desservent les aéroports internationaux du pays. En 2017, j’ai regardé un peu les vols pour l’Inde et la compagnie Jet Airways proposait vraiment des tarifs très intéressants quand on s’y prenait plusieurs semaines à l’avance.

Les réductions possibles

Pensez-y si vous avez plus de 60 ans, généralement, vous pouvez payer 30% de moins sur les trajets en train et jusqu’à 50% de réduction sur les vols intérieurs de certaines compagnies. Les moins de 30 ans peuvent parfois obtenir -25% sur les vols intérieurs. Par contre, généralement, les vols low cost restent plus avantageux, même après la promotion…

L’argent et les taux de change

Le coût de la vie 

  • A part dans les campagnes, je n’ai jamais eu de difficultés pour trouver des distributeurs de billets dans les villes.
  • Au niveau du coût de la vie, l’Inde est vraiment une destination qui peut convenir à toutes les bourses, même si j’ai l’impression qu’elle est plus prisée par les voyageurs / voyageuses à petit budget (ce qui est dommage car il y a des prestations de très haut standing).
  • Pour la visite des sites, attendez-vous à payer une somme vraiment beaucoup plus importante que les Indien.ne.s pour les droits d’entrée.

guide-inde-du-sud

Le visa touristique

Un passeport valide plus de 6 mois après la fin de votre séjour et un visa sont obligatoires pour entrer en Inde. Les citoyen.ne.s de l’UE (+Suisse et Canada) peuvent obtenir un visa de 6 mois à entrées multiples. Pour déposer votre demande en ligne, vous devez aller sur le site officiel : VFS. 

Les documents à fournir : Voir la brochure tarifaire pour les visas 

  • Votre passeport valable 6 mois minimum et ayant au moins 3 pages vierges dont 2 face à face
  • 1 photocopie de votre passeport (uniquement la double-page de votre identité)
  • 2 photos d’identité aux normes du gouvernement indien (50 mm x 50 mm)
  • Le formulaire de demande de visa (rempli en ligne et imprimé par vos soins)

Ensuite, il faut aller déposer votre demande à Paris, 42-44 rue de Paradis dans le 10e. La soumission des demandes se fait de 9h00 à 13h00 mais les tickets d’admission ne sont délivrés que jusqu’à 12h00…Par contre, en général, le visa est prêt rapidement. Si vous n’habitez pas Paris, que les démarches vous gonflent et que vous préférez l’obtenir en payant (beaucoup) plus cher votre visa, un organisme peut s’occuper de tout pour vous. Ça peut être utile si vous devez faire un visa en urgence (en 1 ou 2 jours ouvrés)

Action Visas

Quelle assurance voyage prendre ?

Peu importe la destination, il est toujours recommandé de souscrire à une assurance voyage qui couvrira vos frais de santé, d’hospitalisation et de rapatriement. Des assureurs spécialisés existent avec des formules adaptés pour type de voyage. Par exemple, si vous partez  en vacances, étudier ou encore faire un stage, une mission humanitaire ou travailler, votre contrat ne sera pas le même. Il existe quelques compagnies d’assurance très sérieuses sur le marché :

Pour s’informer des zones à risques

Pour évaluer les zones à risque selon les régions que vous souhaitez visiter, les sites officiels des Ministères des Affaires étrangères sont très régulièrement mis à jour et fiables.

Par contre, prenez les avis en compte mais en ce qui concerne le service français (que je connais mieux), les brèves mises à jour sont toujours très alarmistes (parfois à juste titre, parfois pas du tout), donc faîtes un peu la balance.

Les vaccins recommandés

Avant chaque voyage, il est important d’avoir des sources fiables en matière de vaccinations. En ce qui me concerne, je regarde toujours sur le site de l’Institut Pasteur. En venant d’Europe, aucun vaccin n’est obligatoire. Par contre, il est vraiment recommandé de se faire vacciner (en plus des vaccins obligatoires en France) contre :

  • l’hepatite A (très recommandé pour tous les types de séjours)
  • l’hépatite B : Pour de plus longs séjours / répétés
  • L’encéphalite japonaise (expatrié.e.s ou séjour dans une zone rurale)
  • La rage (je vous le conseille vraiment, il y a pas mal de chiens errants)
  • La typhoïde : Séjour prolongé et/ou hygiène précaire
  • Risque faible de paludisme dans le pays et absence de risque dans le Kerala (toujours bien vérifier avant de partir, cela peut évoluer en quelques mois).

–> Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page de l’Institut Pasteur consacrée à l’Inde

La trousse médicale de voyage :

    • Des préservatifs, norme CE
    • Du matériel stérile (notamment des compresses)
    • Des comprimés pour stériliser l’eau
    • Une crème solaire haute protection
    • Un produit contre les moustiques
    • Une paire de lunettes de soleil
    • La copie de votre ordonnance si vous devez prendre des médicaments sur place
    • Une bande velpeau et des pansements
    • Je ne conseille pas les anti-inflammatoires (type Ibuprofène) de manière générale (mais vous faîtes ce que vous voulez..)
    • De l’aspirine ou du paracétamol
    • Un antiseptique ou désinfectant
    • Un antihistaminique
    • Un antifongique et / ou antiacide
    • Un antidiarrhéique et un réhydratant (vous allez les utiliser, croyez-moi)
    • Des antibiotiques

Les vêtements

On ne va pas passer trop de temps là dessus, je ne vais pas vous expliquer qu’il faut prendre des culottes ou des boxers 🙂 Honnêtement, vous allez sans doute acheter des choses sur place donc ne prenez pas 1000 fringues, hormis un pantalon en toile léger et quelques tee shirt et chemises.

Décalage horaire 

L’Indian Standard Time (IST) est en avance de 5h30 par rapport à l’heure européenne GMT / UTC. Dans les faits, c’est plus compliqué…Il y a parfois 3h30, 4h30 ou 5h30 de décalage horaire…selon le moment et l’endroit d’où vous partez…Quand il est 12h à Paris en hiver, il est 16h30 à Mumbai. Quand il est 12h à Paris en été, il est 15h30 à Mumbai. Renseignez-vous au moment de prendre vos billets.

Se déplacer en Inde du sud

  • La moto : Vous voulez un truc mieux qu’un road trip américain ? Pouvoir parcourir pendant plusieurs mois le sous continent indien avec une Enfield Bullet (qui existe depuis 1940) et qui fait la fierté du pays ! Une sensation de liberté absolue ! Bon, moi perso, j’avais pas assez de thune (enfin si mais après, ça voulait dire que le voyage s’arrêtait là..), donc j’ai pris un scooter (qui coûtait que dalle) pour visiter Goa pendant plusieurs jours ! Le kiffe était déjà bien intense !
  • Le bateau : Vous ne prendrez le bateau que si vous allez sur les îles Andaman ou les îles laquedives. (par contre, c’est long…)
  • L’avion : L’Inde du sud est très bien desservie au niveau du transport aérien, vous devriez trouver une combinaison facilement !
  • Le train : C’est l’un des modes de transport que j’ai le plus utilisé pendant trois mois dans le pays. Les trains sont vraiment très peu onéreux et même si c’est un peu long, cela peut s’avérer pratique pour les voyages de nuit. Vous gagnez une nuit d’hébergement et on dort mieux que dans les bus (sauf les bus touristiques en couchettes qui partent notamment de Bombay pour aller à Goa).
  • Les rickshaw, tempo et vikram : Vous en prendrez sûrement pour vous déplacer, notamment à la sortie des gares routières et ferroviaires.
  • Des bus : C’est simple, il y en a partout ! Avec des bêtes sur le toit, du monde à l’intérieur qui s’entasse, de la musique qui dégueule par les fenêtres. Vous aurez cependant du choix quant à la catégories (certains sont plus luxueux que ce je vous présente là!)
  • Les Jeep collectives « sumos » : Principalement dans les régions montagneuses pour compléter avec les bus. On est 5 ou 6 dedans (ou plus…)
  • Le stop : Vu les prix dérisoires du train et des bus, franchement, ce serait prendre des risques inutiles pour pas grand chose.
  • Le cyclo-pousse : Ce sont souvent des hommes qui dorment dans la rue et qui ont parfois une famille à nourrir. Les pourboires sont bienvenus vu la masse de boulot qu’ils doivent fournir comparativement à leurs concurrents à moteur !
  • Les taxi : Demander bien à ce qu’ils mettent les compteurs en route ! Même s’ils vous disent que la machine est en panne, il suffit de commencer à partir pour que soudain tout refonctionne comme par magie (ça arrive souvent dans ce pays).

Les représentations indiennes en France

En France :

      • Ambassade à Paris13-15, Rue Alfred Dehodencq75016 – Paris, FranceTél. : 00 33 1 40 50 70 70Fax: 00 33 1 40 50 09 96Métro (Métro): La Muette (ligne n ° 9)
      • Consulat Général de l’Inde à Paris
        20-22, rue Albéric Magnard 
        75016 Paris, FRANCE
        Téléphone : (+33) 01 40 50 71 71/51 07 
        Télécopie : (+33) 01 42 24 71 41 
        Email : conswing@wanadoo.fr

Les représentations belges et françaises en Inde 

Belgique :

France :

guide-inde-du-sud

Les us et coutumes 

  • Le truc qui va vous surprendre dès votre arrivée (et vous allez croire qu’on se fout de votre gueule), c’est le balancement de tête de gauche à droite, qui dans nos contrées signifie plutôt « non ». En Inde, c’est l’inverse, c’est généralement pour vous dire « oui » ou « je ne sais pas ». Ils.elles font tout.e.s ça à longueur de journée et c’est plutôt drôle !
  • De manière générale, comme c’est le cas dans de nombreux pays en Asie, même les hétérosexuel.le.s évitent les étreintes et les baisers en public.
  • Privilégier des tenues classiques pour les femmes et hommes
  • Hormis à Goa où il est toléré que les touristes soient plus dénudé.e.s, dans le reste de l’Inde, les femmes (et de nombreux hommes également) se baignent en short et tee shirt.
  • Quand on entre dans une maison, on enlève ses chaussures avant de rentrer et on se lave les mains avant le repas.
  • Très important : Utiliser toujours votre main droite pour serrer la main aux gens ou manger. La gauche est considérée comme impure (principalement car on s’en sert pour la toilette – de manière très claire, il n’y a quasiment pas de papier toilette et pour s’essuyer on prend de l’eau et sa main gauche).
  • Comme partout, toujours demander aux gens leur accord quand vous les photographiez surtout s’ils / elles vous voient.
  • Si vous êtes une femme, attendez-vous à ne pas pouvoir entrer dans tous les lieux de cultes. Prévoir un foulard (même parfois pour les hommes) pour vous couvrir la tête lors de certaines visites.
  • Ne touchez pas la tête des enfants ni des adultes et ne dirigez pas la plante de vos pieds vers une personne, un lieu sacré ou l’image d’un dieu.
  • Vous allez parfois voir des mecs astiquer leur moto dans la rue en étant super fier. C’est normal, ils ont sans doute économisé ou fait un prêt pour se payer la bécane mythique qui fait rêver tout.e.s les Indien.ne.s : une Enfield !

Les fêtes emblématiques en Inde du Sud

Rassurez-vous, y a des fêtes tous les 3 jours en Inde donc si vous en manquez une, c’est pas le bout du monde !

  • Festival de musique et de danse carnatiques (décembre / janvier) Chennai
  • Fête de Saint François-Xavier (3-10 décembre) Velha Goa
  • Diwali (octobre / novembre) dans tout le pays
  • Ganesh Chaturthi (août / septembre) en particulier à Bombay et à Pune.
  • Trophée Nehru des bâteaux-serpents (août), Alappuzha (au Kerala)

Des infos pratiques sur l’Inde du Sud

Les petits plaisirs indiens 

  • Louer une moto ou un scooter vers Goa et/ou le Kérala.
  • Prendre un tchai (thé) au moins une fois par jour (ça vous manquera à votre retour)
  • Ecouter des playlists de musique indienne (pas seulement les classiques un peu chiants mais aussi toutes les BO des films Bollywood jeunes et branchés).
  • Aller au cinéma pour sentir l’ambiance !
  • Tenter d’en connaître plus sur la culture indienne mais ne vous en faîtes pas si vous ne pigez pas grand chose à l’hindouisme et à toutes les de religions en Inde, je pense que c’est assez commun. Faut être vraiment calé.e pour saisir toutes les subtilités !

L’Inde est un pays totalement fou, les gens en ont souvent une idée bien tranchée « j’ai adoré, j’ai détesté ». En ce qui me concerne, c’était les deux très forts à la fois, comme un amour / désamour passionnel. C’est en tous les cas un pays qui marque et qui restera longtemps dans vos souvenirs. N’hésitez pas à retrouver très vite mon carnet de voyage dédié au sous continent indien où je vous ferai part de mon expérience du pays du nord au sud !

 

Fondatrice du Mag Voyage Alternatif. Je suis partie en 2009 en solo pour faire un grand tour d'Asie et depuis, je reprends inlassablement mon sac à dos pour découvrir de nouveaux lieux ! J'ai ouvert ce blog pour partager ma passion du voyage ! Mon but : Être un blog incluant qui vous donne envie de partir à votre tour !

Leave a Reply
Your email address will not be published. *

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :