EP #07 | Etre freelance et géographiquement libre avec Virginie

Avec Viriginie, on va s’intéresser à l’expatriation sous toutes ses formes puisqu’elle a passé plusieurs années en tant que prof de FLE à l’étranger puis travaille désormais en tant que freelance. Ce statut lui permet d’être géographiquement libre. C’est dans le condo qu’elle partage avec son copain depuis plusieurs mois à Chiang Mai que le rendez-vous fut fixé pour le podcast ! Si vous avez envie de tenter votre chance en tant que freelance à l’étranger, cet épisode est fait pour vous 🙂


Cet épisode dure 33 minutes


Vous pouvez l’écouter


De prof de FLE en Amérique latine à Freelance en Asie


Dans cet interview, on retrouve Virginie qui a passé plus de 6 ans à l’étranger, sous contrat local puis ensuite en tant que rédactrice / traductrice freelance. Sa première expatriation était en Thaîlande, en 2007, pour un stage de fin d’année. Elle revient en France un an avant de repartir plusieurs années en Amérique latine. Son retour en Asie fut synonyme de changement puisqu’elle est désormais freelance et donc géographiquement libre !

Dans cet épisode, on parle de : 

  • Ses différentes transitions professionnelles : Prof de FLE, CPE et Freelance
  • Son métier de prof de FLE en Amérique latine (avantages / inconvénients du métier)
  • Sécurité de l’emploi / Assurances / Revenus
  • Son métier de traductrice / rédactrice avec des questions très pratiques
  • L’expatriation à Chiang Mai et la communauté de Digital nomades (technomades)
  • Son nouveau blog pour les profs de FLE 
  • Le  quotidien d’une expatriation en couple

Pour en savoir plus


Pour compléter l’expérience de Virginie et si vous souhaitez en savoir plus sur la vie de prof de FLE à l’étranger, l’épisode avec Cécile pourra vous être très utile !


Pour être tenu.e informé.e des derniers podcasts, abonnez-vous sur Soundcloud ou Itunes et rejoignez la communauté sur Facebook 🙂


 

1 Comment

  1. AdlineReply4 septembre 2018 at 8 h 10 min 

    Je connais beaucoup de personnes qui sont en freelance et qui font un tour du monde. Je pense que c’est le meilleur moyen pour travailler et financer son TDM. Du moins, c’est ce que ces personnes m’ont dit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.