Découvrir Singapour le temps d’une escale prolongée

Le guide pour visiter Singapour

Singapour est une Cité-Etat multiculturelle absolument passionnante ! Indépendante depuis 1965, ici, on parle anglais, malais, tamoul et mandarin ! Ces langues officielles on les retrouve aussi dans nos assiettes ou au détour des rues ! J’ai passé 10 jours à Singapour et une chose est sûre, je ne regrette absolument pas et je vous conseille vivement de passer par là si vous avez quelques jours d’escale avant de visiter le continent asiatique quelques semaines ou plusieurs mois 🙂


Quand partir à Singapour ?


A Singapour, il fait entre 25 et 30° quasiment toute l’année et surtout il y a un taux d’humidité hyper élevé (82% d’humidité). Vous aurez quasiment toujours des températures similaires tout au long de l’année. Une seule chose est à prendre en compte: De Novembre à Janvier, c’est la saison de la mousson. Il ne faut pas s’inquiéter non plus, il ne pleut pas non stop ! Généralement en Asie, il y a de très fortes pluies pendant 1h par exemple et après ça se calme ! Ça permet de faire redescendre la température !

Que visiter à Singapour
Quand le soleil commence à faire ses adieux…

Les vaccins


Aucun vaccin n’est obligatoire pour les voyageurs/voyageuses européen.nes qui souhaitent se rendre à Singapour, cependant je vous conseille d’être au moins à jour dans les vaccinations recommandées ou obligatoires dans votre pays.


Argent



A votre arrivée à Singapour


Dès votre arrivée (vous pouvez le faire depuis l’aéroport international de Changi situé à 20km), je vous conseille d’acheter la carte (EZ-Link) qui vous permettra d’utiliser le métro de Singapour (MRT) mais aussi tous les bus locaux. Elle coûte 12$ sera automatiquement crédité de 7$, ce qui revient à la payer seulement 5 dollars. De plus, elle est rechargeable et si vous restez plusieurs jours, elle sera très vite rentabilisée. Le métro dessert bien la ville et il est très propre et climatisé, donc comme il fait tellement chaud et humide, les trajets seront aussi l’occasion de faire du bien à votre corps 🙂

Si vous prenez le bus, il faut impérativement passer votre carte EZ-LINK au début et à la fin de votre trajet car vous serez débité.e selon la distance que vous avez parcouru. A Singapour, on n’est pas là pour changer le monde donc on monte à l’avant et on descend à l’arrière 🙂

Que faire à Singapour
Champy Power – Hair / Garden # Fusion – Feu d’artifice – Garden & Flower Power

Cet article peut vous intéresser : Connaître les villes les moins chères d’Asie pour voyager


La question du budget


Ce n’était pas la première fois que je souhaitais me rendre dans la Cité-Etat de Singapour. Lors de mes précédents voyages en Asie, l’envie était présente mais je me freinais sans doute pour des raisons d’organisation d’itinéraire et surtout de budget. J’avais en tête, comme on le dit souvent, que Singapour est l’une des villes les plus chères au monde et je ne voulais pas me retrouver coincée, une fois sur le territoire.

En 2018, j’ai eu envie de regarder de plus près et finalement j’ai trouvé des guesthouses qui proposaient des prix tout à fait raisonnables, c’est à dire autour de 10 euros pour un lit en dortoir et évidemment des tarifs plus chers pour un lit simple, que l’on soit en couple ou voyageur/voyageuse en solo.

Au final, je suis restée 10 jours sur place sans craquer mon budget. Le matin, midi et soir, vous pouvez manger dans les hawkers centres ou food courts et vous en sortir pour moins de 10 euros de nourriture par jour. Bien sûr si vous allez dans les restos, ça va coûter plus cher mais les prix des restos de gamme moyenne restent tout à fait corrects.

Ce qui peut vite faire monter la note, ce sont les visites qui ici peuvent coûter assez chères. En ce qui me concerne, j’ai fait beaucoup de choses gratuites et j’ai mangé la plupart du temps dans les food courts.

On peut s’en sortir avec moins de 25 dollars par jour si l’on fait un effort sur le logement et la nourriture et que l’on sélectionne avec attention les sorties payantes.BILAN

Si vous souhaitez vous expatrier ou passer plusieur.es semaines ou mois à Singapour, je vous conseille d’aller voir le blog de ce Français expatrié à Singapour.


Les vols pour se rendre à Singapour


Singapour, comme Bangkok ou Shanghai fait des partie des hub intéressants quand on vole de l’Europe vers l’Asie. J’avais vu des offres très intéressantes avec Singapour Airlines, l’une des meilleures compagnies au monde qui, en général, affiche des prix hors de mon budget. Après plusieurs heures de recherche et quelques jours de réflexion, j’ai donc pris un aller simple de Milan à Singapour. C’était un vol direct, sans escale (+11h de vol) et 10 jours plus tard, j’avais un autre vol de Singapour à Bangkok, toujours avec Singapour Airlines, pour moins de 300 euros. Sachez qu’il existe d’autres compagnies proposant des vols directs depuis l’Europe vers Singapour.

  • Milan-Singapour (vol direct) + Singapour-Bangkok (vol direct) avec Singapour Airlines
  • TOTAL des 2 vols = 290 euros

Voyager vers Singapour
A bord de Singapore Airlines

La question du visa


Singapour fait partie des cas assez rares en Asie où les Français.es sont exempt.es de visa. Par conséquent, comme pour la Thaïlande (que ce soit à Bangkok ou ailleurs) vous avez juste un tampon sur votre passeport à votre arrivée, que ce soit par voie terrestre depuis la Malaisie ou par voie aérienne.

Trois choses importantes : 

  • Les Français.es n’ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 3 mois
  • Votre passeport doit être valable encore 6 mois à compter de la fin du séjour
  • Vous devez avoir un billet retour ou de continuation.

Cet article peut vous intéresser : Dans quel pays peut-on voyager sans visa ?


Drogues


Certains pays d’Asie ne badinent pas avec ce sujet. Singapour en fait partie ! Si vous en possédez, vous risquez de grosses amendes et/ou plusieurs années de prison et si vous dealez, c’est la peine de mort !


Comment circuler à Singapour ?


Honnêtement, comme je vous l’ai indiqué au début de cet article, si vous restez quelques jours, prenez l’option de la carte EZ-LINK pour les transports. Si ça vous dit, circulez également à vélo ! Je ne pensais pas voir autant de vélos en libre service dans tous les quartiers. Vous aurez juste à télécharger les applications des vélos et vous pourrez vous balader différemment ! Personnellement, j’étais un peu à l’affût et j’ai pu trouver à 2 reprises des vélos en libre service dont le cadenas automatique de la roue arrière n’était pas enclenché donc j’ai fait 2 journées de free ride 🙂 Vous avez bien sûr les taxis (pas testé) et il y a des navettes pour l’aéroport depuis les guesthouses (testé, peu onéreux, moins de 10 euros).

Que faire pendant une escale à Singapour
Retrouver la chaleur et l’humidité d’Asie

Les quartiers à visiter


Il existe plusieurs quartiers très différents les uns des autres et qui symbolisent à eux tous le dynamisme multiculturelle de Singapour.


Le Quartier Colonial


En passant dans le quartier colonial, où l’on retrouve plusieurs monuments datant du 19ème, c’est l’occasion d’aller faire vos sorties culturelles !

  • Singapore National Museum : Un très beau musée très bien entretenu, que ce soit à l’intérieur ou l’extérieur. Vous en saurez plus sur l’histoire de Singapour et vous pourrez assister à des expositions temporaires (souvent payantes) de très bonne qualité.Tout près du musée se trouve le Fort Canning Park, rien d’exceptionnel (à part que la colline de ce jardin public soit le centre historique de Singapour) mais de la verdure à l’ombre !
  • Peranakan Museum : Ce musée est beaucoup plus spécifique que le précédent et s’intéresse de près à la culture Perakan des premiers immigrants chinois installés à Singapour souvent mariés à des femmes malaises.
  • C.H.I.J.M.E.S : Certes, ce couvent a été transformé en galerie marchande mais dans la cour, il y a une petite pelouse artificielle avec des poufs géants et des hamacs à l’ombre. Parfait pour une petite pause pendant vos visites !
  • Raffles Hotel : Si vous avez envie de rêver un peu, vous pouvez visiter le plus connu des hôtels de Singapour, édifié en 1887 et qui attire beaucoup de monde aujourd’hui ! Compte tenu du standing, mieux vaut venir un peu habillé.e.
  • La galerie nationale de Singapour / galerie nationale d’art : C’est un bâtiment imposant ouvert en 2015 mais que je n’ai pas visité donc si vous souhaitez en savoir plus, c’est .
  • Asian Civilisations Museum : Je ne l’ai pas non plus visité mais vous avez les informations ici.

Little India


C’est un quartier que j’ai beaucoup fréquenté, tout simplement car mon hébergement était à quelques mètres de Serangoon road, une vieille rue de Singapour qui fait partie de Little India. On peut y découvrir le temple Sri Veermakaliamman (dédié à la déesse Kali). Quand je partais tôt le matin de la guesthouse (autour de 7h), je voyais déjà les fidèles y rentrer. Dans le quartier, on trouve plein de boutiques (il y a toujours des choses à vendre, on le sait bien!), des restos, des bijouteries, des cafés, des marchands de fleurs pour les offrandes et plusieures rues vraiment tranquilles et agréables (du moins le matin). Si vous êtes dans les parages, allez donc manger ou faire vos courses au Pujat Tekka Center. C’est là, pour la première fois depuis que j’avais voyagé en Inde en 2010, que j’ai retrouvé le vrai goût du thé Masala ! 🙂

Que faire à Little India à Singapour
Petite pause bien méritée avec cette température et cette humidité qui ne vous quittent pas, même pendant la nuit.

Arab Street


Un quartier encore différent de ce qui se fait ailleurs ! Ici, seules quelques rues autour de la plus grande mosquée de Singapour : La Mosquée du Sultan. L’ambiance peut sembler un peu surfaite et les commerces exclusivement dédiés au tourisme mais il y a des petites ruelles vraiment sympa à visiter, avec du street art (Haji Lane) et des cafés agréables. Par contre, au niveau des prix des restos sur Bussorah Street, c’est pas donné !

Arab Street à Singapour
La Mosquée du Sultan

Chinatown


Le quartier chinois permet de circuler à pieds ou à vélo dans de plus petites rues et découvrir des anciennes maisons colorées et des temples ! Dans le quartier mitoyen de Tonjong Pagar, vous pourrez découvrir Singapore City Gallery, une expo de maquettes de la ville qui retracent ses évolutions.

  • Chinatown Heritage Center : Ce musée retrace l’histoire de l’immigration chinoise à Singapour. Souvent munis d’un simple baluchon à leur arrivée, on y découvre les récits d’une époque et de leur ascension en deux ou trois générations.
  • Buddha Tooth Relic Temple : Un temple (entrée gratuite) dans lequel on doit se couvrir les épaules et les genoux (on vous fournira des tissus si vous n’êtes pas couvert.es). Lors de mon passage, j’ai pu assister à une prière commune avec des moines et des personnes en civil.
  • Keong Saik Road : Pour ses anciennes maisons chinoises commerçantes et d’où l’on peut voir 3 immeubles reliés par des passerelles. Une rue pleine de contrastes 🙂
  • Sri Mariamman Temple : Ok, un temple indien dans le quartier chinois mais c’est une société multiculturelle ok ? ! 🙂 C’est le plus vieux (1827) temple indien de Singapour ! Il est classé monument historique.
Chinatown à Singapour
A chaque fois que je vais en Asie, je suis subjuguée par la grâce et la volupté naturelle de certaines nanas (et quelques rares mecs parfois). A chaque minute, c’est un spectacle délicieux que je regarde à travers mes yeux de pachyderme ébloui { délicatesse }

Marina Bay et le quartier des Affaires


Bien sûr, c’est un quartier où il y a moins de choses culturelles à faire. Ici, on est là pour faire du fric et passer son temps dans des tours. Cependant, ces quartiers ont vraiment un certain charme !

  • Marina Bay Sands and the Sky Park : Là, on est en plein cœur de la démesure architecturale de la ville ! Cet hôtel est formé de 3 tours sur 55 étages ! A l’intérieur, une galerie commerciale, des restos, un casino, et plein d’autres choses ! Le Sands Sky Park est le navire qu’on voit tout en haut des trois tours et qui accueille une piscine à débordement, des jacuzzis, des jardins et des restos. Vous pouvez accéder au pont (20 dollars) pour la vue ou alors prendre un verre au bar pour quasi le même prix 🙂
  • The Gardens by the Bay : C’est l’un des autres emblèmes de la ville et le site le plus visité ! On s’y balade gratuitement en admirant les Supertrees, les immenses structures en fer qui surplombent le jardin !
  • Boat Quay (rive sud) et Clark Quay (rive nord) : Ici, la ville prend une dimension plus humaine, on retrouve de vieilles maisons chinoises et des rues réservées aux piétons, même si il y a trop de restos et de bars à mon goût mais bon, on est ici pour consommer !
  • Central Business District : Si vous voulez plein de buldings avec des gens en costard, c’est là.
  • Singapore Flyer : C’est une roue avec vue panoramique de la ville. Durée : 30 mn : 33 dollars !
  • The Helix Bridge : C’est un pont original, moderne et assez sympa !
Marina Bay Singapour
A Singapour, tu dois avoir 2 priorités en tête – Prendre le métro climatisé plusieurs fois par jour et rentrer dans un mall climatisé également 3 fois par heure. Entre temps, tu bois du thé citron glacé en attendant que ça passe.

Orchard Road


Ce quartier est l’endroit idéal si vous êtes un.e fashionista (ou que vous avez une grosse envie de bénéficier de climatisation) 🙂 Cette grande artère est effectivement entièrement dédiée aux shopping et hôtels de luxe ! Pas forcément mon quartier favori mais si vous êtes dans le coin, il faut passer voir le Singapore Botanic Gardens et l’Emerald Hill Road où vous découvrirez des maisons peranakan construites au début du 20ème siècle. Je suis tombée dessus par hasard en me baladant dans le quartier et bien qu’à quelques mètres du chahut, on est ici dans un autre monde !


A faire si vous passez plus de temps à Singapour


  • Geylang & Katong : Ce sont des quartiers vraiment plus typiques. J’ai été marché là-bas pendant 2 ou 3h. Il y avait deux grandes avenues et des rues perpendiculaires avec des petites maisons très sympa. Rien de particulier à voir mais simplement profiter d’une ambiance de quartier.
  • Visiter le quartier de Tiong Bahru à vélo (très sympa, même si encore une fois, il n’y a rien de particulier à voir)
  • Marcher les 9 kilomètres du Southern Ridges Walk d’Harbour Front à Kent Ridge Park pour les beaux points de vue et la verdure environnante !

Sachez qu’il existe également de nombreuses activités pour les enfants à Singapour, notamment autour des animaux mais personnellement voir des zoos, des cirques, des parcs ou autres avec des bêtes enfermées dedans, c’est pas mon truc. Il y en a beaucoup mais voici les 3 plus intéressantes activités.

  • Singapore Zoological Garden 
  • Singapore Night Safari 
  • Jurong Bird Park

Si y en a que ça intéresse, il est également possible de vous rendre sur l’île de Sentosa pour avoir un condensé de tout le clinquant de Singapour ! Encore une fois, ce n’était pas une visite indispensable pour moi 🙂


A savoir #LGBT


A Singapour, l’homosexualité masculine est considérée comme illégale et passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans. En pratique, elle est tolérée mais il faut être discret. Le grand jeu de l’hypocrisie et son éternel recommencement ! Evidemment, on n’ira pas leur dire que deux lesbiennes peuvent se pénétrer l’anus (doigt(s), strap-on, vibro, gode, whatever) de même qu’un couple hétéro (doigt(s), pénis, strap-on, vibro, concombre, whatever), parce que généralement, c’est un peu ce détail, pourtant très personnel, qui bloque un peu chez certain.es ! Désolée pour les âmes sensibles 🙂


Les livres/guides sur le sujet


A ne pas oublier

Bien sûr, tout comme en Birmanie, je vous livre ici mon point de vue en tant que voyageuse étrangère et on aurait bien d’autres choses à dire sur le régime politique en place (liberté d’expression, censure, parti au pouvoir, etc)


Pour suivre mes voyages en images sur Instagram 

Rejoindre la communauté sur Facebook 

Ecouter le podcast sur Soundcloud et Itunes


 

Laisser un commentaire